FOIRE INTERNATIONALE DU LIVRE

La Foire internationale du livre de Jérusalem est chaque année l’occasion de rencontrer romanciers, poètes, essayistes, dramaturges et autres auteurs venus des quatre coins du monde pour partager leur amour de l’écriture avec un public toujours nombreux. Dans le cadre de sa 27e édition, l’Institut français de Jérusalem et l’Institut français d’Israël vous proposent une programmation spéciale autour de personnalités littéraires françaises et francophones.

>> Voir le programme <<

 

LES AUTEURS

Aharon Appelfeld
Né en 1932 à Czernowitz en Bucovine (Roumanie) Aaron Appelfeld est un romancier et poète israélien. Il est considéré comme le plus grand écrivain juif de notre temps. Il a publié de nombreux ouvrages parmi lesquels des romans, des essais et de nombreuses nouvelles. Il a reçu de nombreux prix littéraires, dont le Prix Médicis étranger en 2004 pour Histoire d’une vie. (Source : France culture)
Bibliographie sélective : Histoire d’une vie (L’Olivier, 2004), Le garçon qui voulait dormir (Éditions de l’Olivier, 2011), Les eaux tumultueuses (Éditions de l’Olivier, 2013), Adam et Thomas (L’École des loisirs, 2014)

 

Geneviève Brisac
Née le 18 octobre 1951 à Paris, Geneviève Brisac, normalienne et agrégée de lettres, commence sa carrière comme professeure en Seine-Saint-Denis. Puis, elle devient éditrice aux éditions Gallimard avant de rejoindre les Editions de l’Olivier. Parallèlement, elle devient éditrice à l’École des Loisirs, où elle publie de nombreux jeunes romanciers et ses propres romans jeunesse. Elle est également l’auteure d’essais, de plusieurs textes pour le théâtre et a co-scénarisé Non ma fille, tu n’iras pas danser de Christophe Honoré. (Source : France culture)
Bibliographie sélective : Les Filles (Gallimard, 1997 – prix de l’Académie française en 1987), Week-end de chasse à la mère (Point, 1988  – prix Fémina 1996), Une année avec mon père (L’Olivier, 2010 – Pris des Editeurs 2010), Dans les yeux des autres (L’Olivier, 2014)

 

Salah El Hamdani
Salah Al Hamdani est né à Bagdad en 1951. Opposant à la dictature de Saddam Hussein, il a choisi la France comme terre d’exil en 1975. Il n’a cessé ensuite de se positionner contre la dictature, les guerres, l’occupation anglo-américaine et le terrorisme en Irak. Après avoir commencé à écrire en prison politique en Irak vers 20 ans, c’est à Paris qu’il est devenu auteur de récits, de nouvelles et de poèmes en arabe et en français.  (Source : Editions Bruno Doucey)
Bibliograhie sélective : Le balayeur du désert (Ed. Bruno Doucey, 2010), Bagdad-Jérusalem, à la lisière de l’incendie (Ed. Bruno Doucey, 2012 – avec Ronny Someck), Rebâtir les jours (Ed. Bruno Doucey, 2013), Adieu mon tortionnaire (Éditions Le Temps des Cerises, 2014)

 

Michal Govrin
Née à Tel Aviv, ayant fait une partie de ses études à Paris et partageant aujourd’hui son temps entre sa ville natale et Jérusalem, Michal Govrin est à la fois essayiste, romancière, poète et femme de théâtre. Reconnue en 2010 par le Salon du Livre de Paris comme l’un des auteurs les plus influents des 30 dernières années, elle compte à son actif plus de 50 publications (romans, poèmes, essais) traduites en une dizaine de langues. (Source : Sabine Wespieser editeur)
Bibliographie sélective : L’amour sur le rivage (Sabine Wespieser, 2013), Sur le vif (Sabine Wespieser, 2008)

 

Ismaël Kadaré – Prix de Jérusalem 2015
Né en 1936, à Gjiroskastër, dans le sud de l’Albanie, Ismaïl Kadaré termine à Moscou des études de lettres commencées à Tirana en 1956. De retour en Albanie en 1960, il se lance dans le journalisme, publie simultanément ses premiers poèmes puis débute l’écriture d’une nouvelle qui deveniendra son premier roman : Le Général de l’armée morte, publié en 1964 et qui le fera connaître en Albanie puis à l’étranger. Ecrivain engagé contre le totalitarisme, il sera toléré par le parti un moment, puis exilé en campagne avant d’être suffisamment inquiété pour devoir émigrer en France, où il obtient l’asile politique en 1990. Cette année, il est l’invité d’honneur de la Foire internationale du livre de Jérusalem et reçoit le Prix de Jérusalem pour la liberté des individus dans la société. (Source : Fayard)
Bibliographie sélective : Deuxième génération (Dargaud, 2012)

 

Michel Kichka
Né en Belgique en 1954, Michel Kichka a commencé des études d’architecture qu’il a vite abandonnées pour se lancer dans le dessin de presse et devenir, en 1974, caricaturiste et illustrateur à temps-plein pour la presse et l’édition. Aujourd’hui, ses dessins sont publiés dans de nombreux journaux, en Israël et dans le monde entier et apparaîssent même dans plusieurs émissions de télévision israélienne.
Bibliographie sélective : Deuxième génération (Dargaud, 2012)

 

Jean Mattern
Jean Mattern est né en 1965 dans une famille originaire d’Europe centrale. Il suit des études de littérature comparée en France à la Sorbonne, avant de travailler, de 1990 à 1998, pour les éditions Actes Sud en tant que responsable des droits étrangers. Aujourd’hui, il est chargé des acquisitions en littérature étrangère chez Gallimard, notamment pour les collections Du monde entier et Arcades. (Source : Sabine Wespieser editeur)
Bibliographie sélective : Les Bains de Kiraly (Sabine Wespieser éditeur, 2008), De lait et de miel (Sabine Wespieser éditeur, 2010), Simon Weber (Sabine Wespieser éditeur, 2012).

 

Katherine Pancol
Née au Maroc, Katherine Pancol arrive en France à l’âge de 5 ans. Après une maîtrise et deux ans de doctorat de lettres modernes, elle s’initie à l’enseignement et devient professeure de français et de latin avant de poursuivre dans le journalisme. En 1979, elle ajoute une corde à son arc et devient romancière. Editée chez Albin Michel depuis 1999, elle publie au moins un roman par an. (Source : evene)
Bibliographie sélective : Muchachas 1, 2 et 3 (Albin Michel, 2014), Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi (Albin Michel, 2010), La Valse lente des tortues (Albin Michel, 2008), Les Yeux jaunes des crocodiles (Albin Michel, 2006).

 

Pierre Pouchairet
Né en 1957, Pierre Pouchairet a eu plusieurs vies avant de se consacrer à l’écriture. Commandant de police, impliqué dans la lutte contre le trafic de stupéfiant, habitué du monde diplomatique français, il a vécu au Liban, en Turquie, en Afghanistan, au Kazakhstan… Aujourd’hui à la retraite, il vit à Jérusalem et poursuit sa nouvelle carrière de romancier. (Source : Editions Jigal)
Bibliographie sélective : Des Flics français à Kaboul (La Boîte à Pandore, 2013), Coke d’Azur (Ovadia, 2014), Une terre pas si sainte (Jigal, 2014)

 

Ralph Toledano
Né en 1953 à Paris, Ralph Toledano grandit à Casablanca dans une famille juive séfarade originaire de Tanger. Historien d’art, expert en tableaux anciens et écrivain, il partage sa vie entre ses deux passions. Outre la publication de plusieurs ouvrages consacrés à l’œuvre de peintres italiens (Michele Marieschi, Antonio Joli), c’est avec sensibilité et élégance qu’il témoigne dans ses écrits de son attachement indéfectible à la terre et aux valeurs de ses ancêtres. (Source : La Grande Ourse)
Bibliographie sélective : Voyage dans le Maroc Juif (Somogy, 2004), Une enfance juive en Méditerranée musulmane (La Grande Ourse, 2013), Un Prince à Casablanca (La Grande Ourse, 2013).

 

LE PROGRAMME

Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des informations concernant les rencontres avec ces auteurs.
Attention : ce programme peut être sujet à des modifications. Avant de vous rendre à un événement, vérifier les lieux, dates et horaires sur le site officiel de la Foire du livre.

Dimanche 8 février
 Rencontre et dédicace avec Geneviève Brisac autour de son dernier roman Dans les yeux des autres
en français
18h45 à la librairie Vice Versa (1 rue Shim’on Ben Shatakh)
Lundi 9 février
Rencontre apéritive avec Katherine Pancol
en français
11h30 à la librairie Vice Versa (1 rue Shim’on Ben Shatakh)

Liliane Limonshik s’entretient avec Ralph Toledano pour son roman Un Prince à Casablanca
en français
11h30 – 13h00 au Théâtre Khan (2 rue David Remez)

 Rencontre avec Ismaïl Kadaré animée par Yoram Melzer
en français et en hébreu
12h30 à Mishkenot Sha’ananim

Conversation entre Katherine Pancol et Michal Govrin
en français et en hébreu
16h00 – 17h00 à la Cinémathèque de Jérusalem (11 route de Hébron)

Conversation entre Aharon Appelfeld et Geneviève Brisac
en français et en hébreu
17h30 – 18h30 au Théâtre Khan (2 rue David Remez)

« Une histoire juive » avec Geneviève Brisac et Eva Menasse
en anglais
19h00 – 20h00 dans la tente centrale de la Foire, à l’Ancienne gare (4 rue David Remez)

« Bagdad – Jérusalem, à la lisière de l’incendie » avec Salah El Hamdani et Ronny Someck Modérateur : Gilad Meiri (événement organisé par « Poetry Place »), musique : Luna Abunasser
en anglais, français et hébreu
20h00 – 22h00 à la Cinémathèque de Jérusalem (11 route de Hébron)

 

Mardi 10 février
Rencontre et dédicace avec Jean Mattern autour de son dernier livre Septembre
en français
18h00 à la librairie Vice Versa (1 rue Shim’on Ben Shatakh)

Rencontre et dédicace avec Pierre Pouchairet autour de son dernier titre Une Terre pas si sainte
en français
19h00 à la librairie Vice Versa (1 rue Shim’on Ben Shatakh)

Rencontre entre Dorit Rabinyan et Jean Mattern
en anglais
20h30 au Théâtre Khan (2 rue David Remez)

 

Jeudi 12 février
« Le dessin de presse : aux frontières de la liberté »
Table ronde inédite avec des caricaturistes et dessinateurs israéliens : Michel Kichka, Gilad SelektarShay Sharka, Yonathan Wachsman, Liav Zabari et avec la participation exceptionnelle de Plantu, caricaturiste français pour le journal Le Monde.
La rencontre sera modérée par Galit Gaon, Directrice du Musée national de la caricature et de la bande dessinée – Holon
en français et en hébreu (traduction simultanée)
18h30 à l’Ancienne gare (4 rue David Remez)