Jérusalem en 1897

L’IFJ Romain Gary est heureux d’accueillir l’historien Vincent Lemire, responsable du projet européen Open Jerusalem pour une soirée dédiée aux premières images animées montrant Jérusalem.

 

Un peu de contexte !
Au printemps 1897, arrive à Jérusalem une équipe d’opérateurs de cinématographe envoyée par les célèbres frères Lumière (inventeurs du cinématographe deux ans plus tôt) et dirigée par Alexandre Promio. Le but de cette équipe est de faire le tour de la Méditerranée pour fixer sur pellicule quelques images de chacune des villes y jouant un rôle majeur. Jérusalem est parmi celles-ci et c’est neuf films qui y seront tournés. Chacun sous forme de plan-séquence d’une quarantaine de secondes, muets et en noir et blanc, ils permettent de découvrir une ville alors déjà multiculturelle et toujours en mouvement.
Ces neufs films sont aujourd’hui restaurés et conservés par l’Institut Lumière, à Lyon.

« Les neuf vues d’Alexandre Promio ne sont rien d’autre que cela : neuf contrechamps qui renversent la perspective et permettent d’accéder à l’horizon quotidien des citations de Jérusalem à cette époque. Que de films et de reportages, souvent dramatiques et même dramaturgiques, ont été tournés depuis à Jérusalem… Au milieu de ce flot d’images, retenons ce travelling inaugural et imprégnons-nous de son souvenir particulier, car il lève le voile sur une autre histoire de Jérusalem, une histoire de Jérusalem « à l’âge des possibles ». » (V. Lemire, Jérusalem 1900, pp. 129-130, Armand Colin, 2012.)

 

Déroulé de l’événement : présentation, musique et films
La soirée commencera par une présentation des films par Vincent Lemire, historien spécialiste de Jérusalem, qui évoquera la ville à l’époque, cette « Jérusalem 1900 » dont les images seront ensuite projetées sur grand écran.

La projection des films se fera en musique, comme il était de mise aux premiers temps du cinéma (les films de l’époque étant muets, des musiciens étaient présents sur les scènes des théâtres dans lesquels étaient alors projetés les films et avaient en charge de jouer toute la bande sonore en direct). Avec Lev Elman (percussion), Fouad Abu Ghanam (Oud & singing) et Safi Sweid (Kanoun) qui joueront aussi quelques morceaux avant et après la projection.

La soirée se terminera par un échange avec le public.

Entrée libre pour tous.

 

Vincent Lemire
Ancien élève de l’ENS Fontenay-Saint-Cloud, Vincent Lemire est spécialiste d’histoire urbaine et maître de conférences à l’Université Paris-Est Marne-La-Vallée. En 2012-2014, Il a été placé en délégation CNRS (Centre National de Recherche Scientifique) au Centre de recherche français à Jérusalem. Il est actuellement reponsable du projet européen Open Jerusalem (2014-2019).

Bibliographie sélective
Jérusalem 1900, Paris, Armand Colin, décembre 2012.
La soif de Jérusalem. Essai d’hydrohistoire (1840-1948), Paris, Publications de la Sorbonne, décembre 2010.
« Nanterre, le bidonville et les étudiants », dans Philippe ARTIERES et Michelle ZANCARINI-FOURNEL (dir.),  68. Une histoire collective (1962-1981), Paris, La Découverte, février 2008.
« De la modernité administrative à la modernisation urbaine : une réévaluation de la municipalité ottomane de Jérusalem (1867-1917) », in Nora LAFI (dir.), Municipalités méditerranéennes, les réformes urbaines ottomanes au miroir d’une histoire comparée (Moyen-Orient, Maghreb, Europe méridionale), Berlin, Klaus Schwarz Verlag, 2005, p. 73-135. [article co-rédigé avec Yasemin Avci]

 

Cet événement est organisé en partenariat avec le projet européen Open Jerusalem.

Capture d’écran 2014-10-30 à 20.44.58