la mémoire dans à la recherche du temps perdu – Proust et les neurosciences 

L’Institut français de Jérusalem – antenne Romain Gary a le plaisir d’accueillir Isabelle SERÇA, invitée par le département de français de l’Université hébraïque de Jérusalem, pour une conférence entremêlant la mémoire et les sciences, à travers l’étude de Marcel PROUST.

La mémoire – et le temps – sont les personnages principaux d’À la recherche du temps perdu, et l’expérience de la « petite madeleine » fait partie des références communes, même pour qui n’a pas lu Proust ! Nous verrons comment la description fine de la mémoire que propose Proust dans son œuvre rejoint les avancées actuelles des neurosciences sur le fonctionnement de cette faculté si difficile à appréhender. La littérature, qui met en scène des phénomènes rejoignant la recherche scientifique, a en effet un caractère avant-coureur… C’est en tout cas ce que voudrait prouver cette promenade interdisciplinaire au fil d’À la recherche du temps perdu.

La rencontre aura lieu
Lundi 24 avril à 18h30
à l’IFJ – antenne Romain Gary.

Entrée libre, rencontre en français.
Nous vous conseillons vivement de réserver vos places pour cet événement !
Pour ce faire, contactez-nous au 02.624.3156 #2.

 

Isabelle SERÇA est professeur de littérature française à l’Université de Toulouse. Spécialiste de Proust, elle s’intéresse à l’écriture et tout particulièrement à la ponctuation, chez Proust ainsi que chez des auteurs modernes et contemporains. Son dernier livre, Esthétique de la ponctuation, pose la ponctuation comme un objet esthétique en littérature mais aussi dans les arts. Elle travaille actuellement sur les liens entre littérature, arts et sciences exactes et mène le projet transdisciplinaire ProusTime qui vise à penser le temps et la mémoire à partir de l’œuvre de Proust avec une équipe réunissant des chercheurs de tous horizons : histoire, linguistique, neurosciences, astrophysique, arts plastiques, etc.